AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Un craquage interrompu - (Berly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
▸ bavardages : 49

MessageSujet: Un craquage interrompu - (Berly) Dim 26 Mar - 14:28



Cela fait deux semaines. Deux semaines que ce satané dîner a mal tourné. Deux semaines qu'elle est partie en voiture pour ne plus jamais revenir. Deux semaines que ma mère m'a appelé pour me dire "tu te rappelle de ton amie qui venait toujours à la maison ? Eh bien elle a eu un accident de voiture. Elle est morte sur le coup". Deux semaines que je vie en roue libre. Deux semaines que la nourriture, les sons et les couleurs sont fades, sans vie. Deux semaines que je n'ai pas versé une seule larme.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un craquage interrompu
“Douces ou amères, les larmes soulagent toujours.”
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Aujourd'hui est une journée sans. Comme depuis deux semaines. Mon boulot est plus que médiocre mais on n'ose pas me le dire. Personne ne sait ce qu'il s'est réellement passé et pourtant, tout le monde sait que je risque de péter un câble à la moindre réflexion. Ce serait amusant, si ce n'était pas pathétique. Le fait est que je sens en moi une tristesse et une rage qui se vouent une lutte acharnée pour savoir la quelle va sortir en premier. Cela fait deux semaine que ça dure. J'ai conscience que je ne vais plus pouvoir tenir longtemps. Mais j'ignore quand je vais exploser. Tout ce que je sais, c'est que ça fera mal lorsque ça va arriver. Tant à moi qu'aux meubles ou à mon entourage s'il est là. Non... Quand ça arrivera, il faut que je sois seule. Sinon, je risque de révéler mon secret. Ce serait trop tôt. Je ne suis pas prête.

Je rentre chez moi après un énième shooting raté. Je balance les clés dans la coupelle près de l'entrée et je me jette sur le canapé. Aujourd'hui encore, je n'ai pas faim. Ce n'est pas mon agent qui va en être malheureux. Lui voudrait que tous ses mannequins soient malheureux parce que quand on est malheureux, on mange moins. Et si on mange moins, on ne grossi pas. Et si on ne grossi pas, on a plus de contrats. Et lui se faut plus de thune sur notre dos. Enfin là, ce serait plutôt sur le dos de Katy.
A cette pensée, la rage me fait plier mon poing. Je la sens qui veut sortir, me déchire le ventre et le coeur. Elle qui détestait ce milieu et mes collègues... Non, il n'a pas le droit de s'en foutre pleins les poches grâce à elle. Elle est morte à cause de lui, de mes collègues et de tous ces mensonges. Elle est morte par ma faute.
Un hurlement déchire le silence et il me faut quelques minutes pour comprendre que cette voix, désespérée et déchirée, est la mienne. Il ne faut que peut de temps avant que les larmes se mettent à pleuvoir sur mes joues. Mon coeur s'affole comme jamais. Je manque d'air. Le pire c'est que je suis certaine que c'est tout ce que je mérite : mourir étouffée par mes propres larmes et mon propre chagrin. Je devrai me déplace dans la cuisine pour prendre un verre d'eau au robinet mais je ne le fais pas. Je sens mes jambes faibles. Il faut que je mange. Il faut que je survive. Pour elle.
La crise d'angoisse se fait plus forte lorsque mes souvenirs reviennent. Je pleure encore plus fort, hurlant à m'en déchirer la gorge. Tout mon être tremble. Je n'y arriverai pas. Pas sans elle.

Je sens un regard sur moi. Et je devrai me calmer. Parce qu'on dirait une hystérique. Parce que je fais pitié. Mais je n'essaie même pas. Parce que j'en ai besoin. Parce que je me fous de ce que pense les autres. Parce que ce regard ne lui appartient pas et qu'à part elle, je ne veux voir personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▸ bavardages : 141

MessageSujet: Re: Un craquage interrompu - (Berly) Dim 2 Avr - 17:19


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un craquage interrompu

L'alcool encore bien présent dans l'organisme, c'est le corps bancal, qu'il avance le gamin. Sa seule envie : dormir. Il arrive finalement à tituber jusqu'à son bloc, il grimpe les escaliers, rentre chez lui, pour tomber sur une maman en train d'clôturer une affaire dans de répugnants mouvements de va et vient avec l'voisin d'pallier. Sa tête est tellement lourde, tellement en vrac qu'là seule chose que le gosse arrive à faire c'est régurgiter les restes d'alcool et de chips qu'il s'est enfilé toute la nuit. Ce qui a au moins le mérite de faire dégager cet abruti du vagin d'sa mère. D'le faire dégager d'ses draps dans un bruit fracassant de colère. Les réflexes au placard, Berlioz se fait chopper par le col, et plaquer contre le mur comme une vulgaire poupée de chiffon. L'homme vocifère, l'homme s'égosille, tandis qu'le gamin se marre et se prend un vilain coup dans l'nez. Heureusement pour lui, sa mère intervient avant que celui-ci ne lui fracasse sa trogne d'ange, calmant le bonhomme d'une main tendre.
Sur cette petite altercation, le blond fait demi tour, sans oublier d'cracher sur sa putain de mère. Il est crevé et cette vision d'horreur n'a rien arrangé à son humeur massacrante. C'est d'un pas plutôt incertain qu'il se dirige vers Manhattan et qu'il se retrouve encore une fois chez Karol. Il y a ses quartiers, et c'est donc sans aucune pression qu'il s'installe dans l'un des lits et récupère de sa folle nuit de vadrouille.
Endormi depuis quelques minutes, le gamin est réveillé par des hurlements, qui lui rappellent étrangement ceux de sa mère. Des cris de panique, dont il n'arrive à comprendre le sens. L'cerveau toujours autant en vrac il s'lève, manque d'se rétamer à une dizaine de reprise et fonce vers la cuisine. « P'tain mais il t'arrive quoi ? » Il est pas encore bien réveillé, et mesure pas encore la galère dans laquelle il vient de s’empêtrer.




(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▸ bavardages : 49

MessageSujet: Re: Un craquage interrompu - (Berly) Dim 2 Avr - 20:44



Je devrai sans doute ouvrir les yeux pour voir qui profite du spectacle affligeant de ma peine et de ma colère qui sortent. Je me sens comme possédée par ces sentiments atroces. Le moins que je puisse dire, c'est que je ne vais pas bien. Puis une voix retentit et mon cerveau met longtemps à identifier son propriétaire. Surprise, je lève la tête et le regarde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un craquage interrompu
“Douces ou amères, les larmes soulagent toujours.”
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il a au moins le mérite de me faire arrêter de pleurer un quart de seconde. Mais la sensation d'étouffement se fait plus rude. J'ai chaud et froid en même temps. Je vais clamser. Ma gorge s'assèche. Je tire sur mon haut à 300$. Il se déchire. Si je n'avait pas été dans un tel état, je pense que j'aurais été à la boutique leur demander à quoi ça sert de faire des hauts si chers si c'est pour qu'ils se déchirent à la moindre occasion.
Je n'ai pas de soutien-gorge. Plus rien n'est là pour m'empêcher de respirer, et pourtant l’étau enserrant mon coeur se resserre. Je tends la main vers la cuisine.

-Eau... Eau...

C'est tout ce que je suis capable de dire. Mon cerveau est sur off. Je ne calcule même pas que je suis torse poil devant un gamin. Tout ce que je sais c'est que j'ai l'impression de crever de chagrin. Et c'est insupportable.
Remarquez que c'est risible que ce soit Berli qui me voit dans cet état. Il a une vie merdique, vient squatter chez moi lorsqu'il veut s'imaginer qu'il a une vie aisée... Et au final il s'apperçoit que moi aussi, la petite fille riche, j'ai mes soucis. Mais moi, je le regarde et culpabilise. Lui a vécu le double ou le triple de tristesse dans sa courte vie et n'a jamais été dans cet état. Du moins pas à ma connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un craquage interrompu - (Berly)

Revenir en haut Aller en bas

Un craquage interrompu - (Berly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Mariage/ Interrompu] Ashmael et Didjou
» [Dax] [Baptème/Interrompu] Delhie et Burrich.
» [Baptême/Interrompu pour décès] Ducan
» Problème de connexion. Quid ?
» Break non désiré ; Break interrompu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Baby, Talk Is Cheap :: NEW YORK STATE OF MIND :: MANHATTAN :: HABITATIONS-